Bref historique

En 2000 sur une plage du Nord de Bali, la rencontre entre Christine Grosso et un jeune enfant déscolarisé issu d’une famille pauvre de la région est l’élément déclencheur qui conduira à la création de l’association ANAK. Pour Christine, alors femme d’affaires, c’est une prise de conscience brutale des terribles inégalités et de l’extrême pauvreté qui frappent une partie de la population balinaise. Le temps de mûrir le projet, elle décide finalement de mettre un terme définitif à ses activités professionnelles et de se lancer dans l’aventure humanitaire. Avec quelques amis européens et indonésiens, dont son ami de longue date Nyoman Sutapa, le projet de la future association ANAK prend forme.

La rencontre avec un enfant pêcheur et la découverte de "l'envers du décor" sont les déclencheurs du projet ANAK

La création de l’association a lieu en 2003 en France sous le régime de loi 1901 sur les associations à but non lucratif, dans le but d’aider la scolarisation d’enfants de régions défavorisées de Bali. Très vite, la structure s’organise autour de 4 pôles ayant des statuts, des objectifs, et des organisations similaires : 3 antennes européennes (France, Espagne, Suisse) et 1 antenne indonésienne.

L’histoire d’ANAK débute avec 25 enfants soutenus. Le principe fondateur est le parrainage d’écoliers et de collégiens balinais par des parrains-marraines européens qui financent mensuellement les coûts liés à la scolarité de leurs filleuls.

Très rapidement, le champ d’action (et donc les besoins financiers) de l’association s’étend : les parrainages se poursuivent au lycée dès 2004, et le financement d’études supérieures débute en 2006. En 2014, l’association compte plusieurs centaines d’adhérents et plus de 250 enfants ou adolescents sont soutenus dans leurs études, soit en tant qu’enfants parrainés (primaire, collège, lycée) soit en tant qu’adolescents et étudiants boursiers. A noter que dans des zones reculées où le manque d’informations est un frein à l’éducation, ANAK a souvent un rôle parental pour l’orientation des jeunes et le suivi des études.

ANAK a également voulu dès le début répondre aux besoins du terrain et a réalisé des projets plus globaux touchant à l’infrastructure et à l’environnement, tels que des rénovations d’écoles, constructions de sanitaires, etc.

Aujourd’hui ANAK a atteint une maturité qui fait d’elle un acteur visible de son action. Son organisation interne s’est développée, mais la préoccupation initiale demeure : apporter une aide de qualité, en conservant une taille et des objectifs mesurés.

Created & Design by : www.klassys.com