Qui aidons-nous ?

ANAK vient en aide à des enfants issus de milieux ruraux pauvres de Bali, en Indonésie. Ces enfants vivent généralement dans leurs familles, dans des petits villages reculés. Les familles vivent de la terre, de la pêche ou de petits travaux précaires sur des chantiers de construction, la majorité d'entre elles ne possédant ni terre ni logement mais vivant sur un lopin prêté et travaillant la terre d'autres personnes. Dans ces conditions, la survie étant le souci quotidien, les frais liés à la scolarisation des enfants sont hors de portée de ces familles.

ANAK a commencé à aider des enfants du primaire et du collège, mais a vite étendu son action de manière à suivre ces enfants jusqu'à leur arrivée dans la vie active, ce qui implique des études au lycée, professionnel ou général, voire à l'université.

En 2014, ANAK parraine environ 200 enfants et octroie 73 bourses, parmi lesquels figurent 7 étudiants dont 5 filles.

Au primaire et au collège les enfants rentrent presque toujours dans leurs familles chaque jour, mais à partir du lycée il faut bien souvent leur louer des chambres à la ville et payer leur nourriture, ce qui occasionne des frais bien plus élevés.

La majorité des enfants vivent dans des petites maisons sans eau, certaines sans électricité, souvent en bois/bambou et parfois avec un sol en terre non revêtu. Comme la plupart des familles ne possèdent pas de terrain, elles vivent souvent sur un terrain prêté dont elles s'occupent, assez loin du village dans les collines. Certains enfants doivent ainsi marcher jusqu'à 2 heures tous les matins pour aller à l'école.

Comment ces enfants sont-ils sélectionnés par ANAK ?

ANAK fait un très gros travail de terrain pour s'assurer que le choix des enfants aidés est pertinent, et s'appuie sur de nombreux contacts sur place : chefs de villages, directeurs d'écoles, coordinateurs de terrain, etc.

Parrainages

Les enfants parrainés sont sélectionnés sur des critères de pauvreté et de motivation. Les cas d'enfants n'ayant pas la possibilité d'aller à l'école mais en ayant la motivation est porté à l'attention d'ANAK par les chefs de villages, directeurs d'écoles ou par les investigations directes des coordinateurs de terrain de l'association. Une équipe du bureau indonésien de l'association se rendra alors sur place pour rencontrer l'enfant, sa famille, prendre connaissance des conditions de vie et du manques de moyen des parents. Si le cas est jugé recevable, un dossier est constitué et envoyé à l'équipe bénévole européenne qui se chargera de lui trouver un parrain ou une marraine.

Bourses

Les élèves boursiers sont choisis sur des critères de pauvreté et de volonté pour les études, mais également de résultats scolaires. C'est un système qui passe très bien dans les villages, dans la mesure où une aide au mérite est considérée comme parfaitement normale par la population. Pour ANAK, l'espoir est de créer une émulation au sein des enfants. Le programme de bourses est aussi un moyen pour ANAK d'aider des dizaines d'enfants supplémentaires avec un système plus léger administrativement que le programme de parrainages.

Dans les 2 cas, l'accent est mis sur la qualité de l'aide apportée. Chaque enfant est connu et suivi personnellement, et c'est pourquoi ANAK limite volontairement le nombre d'enfants parrainés et boursiers.

Created & Design by : www.klassys.com